Au quotidien

quotidien_top

[toggle title= »Réduction des ordures ménagères, mais comment? » style= »fancy »]
On dit que le déchet le moins dommageable est celui qui n’existe pas! C’est pourquoi réduire est le premier principe de la consommation responsable.

Que ce soit :
· par l’utilisation d’un sac réutilisable en remplacement des sacs de plastique;
· en optant pour des produits qui ne sont pas suremballés;
· en utilisant des piles rechargeables;
· en s’inscrivant à la facturation en ligne;
· en évitant d’acheter des produits à usage simple (rasoirs);
· ou en louant un outil que vous utilisez peu, comme une ponceuse électrique…

… dites-vous que tous les gestes comptent et que mêmes petits, ils feront tous une différence en bout de ligne!

Vous pouvez visiter le site du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs afin d’en connaître davantage sur la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles et son plan d’action 2011-2015.

Site officiel
[/toggle]

[toggle title= »Collecte des matières recyclables » style= »fancy »]
En collaborant afin d’augmenter le volume de matières recyclées, nous y gagnerons tous. En effet, depuis mai 2006, le gouvernement provincial nous fait payer une redevance pour chaque tonne métrique envoyée dans des sites d’enfouissement. De plus, nous aurons une ristourne pour les matières recyclées vendues par les sites de tri. Donc, toute la population en profitera et l’environnement aussi.

Ceux qui ne se sont pas encore procuré un bac de récupération peuvent le faire en se présentant aux bureaux des Ateliers municipaux durant les heures d’ouverture, ou en communiquant avec eux.

Pour connaître l’horaire de la collecte et consulter la liste des matières pouvant être recyclées, cliquez ici.
[/toggle]

[toggle title= »Ramassage des feuilles et des résidus de jardin  » style= »fancy »]

Branches

Aidez-nous à garder les terrains sécuritaires et exempts d’amas de branches qui peuvent représenter un risque réel d’incendie.

D’avril à novembre, la Ville effectue chaque mois une collecte de branches sur l’ensemble de son territoire. Ce service est offert gratuitement (aux maisons habitées seulement) si le volume de branches ne dépasse pas 4 pi x 4 pi x 8 pi (diamètre de 4 pouces maximum). Ces collectes commencent le 2e lundi de chaque mois et durent habituellement 5 à 7 jours.

Contrairement à la pratique des années passées, vous ne devez plus appeler à la Gestion du territoire pour vous prévaloir de ce service. Toutes les branches disposées au bord de la route et dont le volume ne dépasse pas le volume maximal seront ramassées.

Comme par le passé, les branches doivent être déposées en bordure de la route avant 7 h le jour du début de la collecte. Elles doivent être disposées de façon ordonnée, le tronc vers l’avant près de la route, sans empiéter sur la rue.

Si le volume de branches dépasse le volume maximal précisé, la Ville exigera des frais pour en faire le ramassage. Dans ce cas, vous devez obligatoirement appeler à la Gestion du territoire pour demander une évaluation préalable des coûts, et ce, une semaine avant le début de la collecte. Une fois les coûts payés à la Ville, les branches seront ramassées dans le cadre de la collecte normale. REMARQUE : les branches dont le volume dépasse le volume maximal pour lesquelles les frais n’ont pas été acquittés par le citoyen ne seront pas ramassées.

La Ville vous rappelle que vous devez obligatoirement obtenir un permis avant de procéder à l’abattage d’un arbre.

Les branches recueillies sont transformées en paillis, et la Ville offre aux résidents la possibilité d’en obtenir. Pour ce faire, vous devez communiquer avec les Travaux publics au 514 453-4128, option 1 pour de plus amples renseignements.

Résidus verts

En 2012, Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, en collaboration avec Vaudreuil-Dorion, Pincourt et L’Île-Perrot, a pris en charge de la collecte des résidus verts sur son territoire. Ainsi, cette automne, trois collectes de résidus verts sont prévues à NDIP, soit les 25 octobre, 8 novembre et 22 novembre.

Le but de ces collectes est simple : diminuer la quantité de déchets qui se retrouvent au site d’enfouissement et, surtout, revitaliser cette richesse afin de la transformer en compost, un engrais 100 % naturel. En participant à ces collectes, les citoyens contribuent à la préservation d’un milieu de vie sain et écologique, tout en réduisant les coûts liés à la gestion des déchets. Il faut se rappeler que, depuis mai 2006, nous devons payer au gouvernement provincial une redevance sur chaque tonne de déchets qui se retrouve dans des sites d’enfouissement sanitaire. Ainsi, le compostage des feuilles mortes est une mesure avantageuse sur les plans économique et environnemental.

Où : De porte à porte
Quand : 25 octobre, 8 novembre et 22 novembre
Comment : Déposez vos sacs en bordure de route la veille des jours de collecte. La collecte débute à 7 h.

Pour connaître une autre façon d’éliminer vos feuilles, consultez le texte « Résidus verts ».

IL EST À NOTER QUE LES SACS DE RÉSIDUS VERTS NE SERONT PAS RAMASSÉS PAR LE SERVICE D’ENLÈVEMENT DES ORDURES MÉNAGÈRES DURANT CETTE PÉRIODE.

La collecte de résidus verts, j’y participe et j’y gagne!
[/toggle]

[toggle title= »Sapins de Noël » style= »fancy »]
La 2e semaine de janvier, la Ville effectue une collecte spéciale de sapins de Noël. Veuillez vous assurer que vos sapins soient déposés au bord de la route dès le lundi matin. Ces sapins seront déchiquetés et compostés.
[/toggle]

[toggle title= »Vidange de fosse septique » style= »fancy »]
Votre propriété est raccordée à un système de traitement autonome des eaux usées? N’oubliez pas que toute fosse septique utilisée à longueur d’année doit être vidangée à tous les 2 ans et, dans les autres cas, à tous les 4 ans.

Une preuve de vidange (facture) doit être remise au département de l’urbanisme afin que celle-ci soit déposée à votre dossier de construction.
[/toggle]

[toggle title= »Lavage des autos » style= »fancy »]
L’utilisation de l’eau provenant de l’aqueduc municipal pour le lavage des autos ou des entrées de garage est prohibée en tout temps, sauf si le boyau d’arrosage est muni d’une lance à fermeture automatique.
[/toggle]

[toggle title= »Remplissage d’une piscine » style= »fancy »]
L’utilisation de l’eau provenant de l’aqueduc municipal pour le remplissage d’une piscine n’est autorisée qu’une fois par année calendrier, pourvu que l’opération soit faite entre minuit et 6 h du matin.

L’utilisation des bornes-fontaines pour fins d’arrosage ou de remplissage est prohibée en tout temps.
[/toggle]

[toggle title= »Usage de l’eau de l’aqueduc » style= »fancy »]
L’arrosage et l’usage de l’eau de l’aqueduc ne sont permis et tolérés qu’entre 21 h et 23 h, du lundi au vendredi inclusivement, de la façon suivante :

• aux dates impaires de chaque mois par les propriétaires dont l’adresse civique est impaire;
• aux dates paires de chaque mois par les propriétaires dont l’adresse civique est paire.
[/toggle]

[toggle title= »Piles usagées » style= »fancy »]
Ça tombe pile!

Collecteurs de piles usagées sur le territoire de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot

La Ville est fière d’avoir mis en place le programme ÇA TOMBE PILE!
ÇA TOMBE PILE! C’est un projet de récupération des piles usagées.
ÇA TOMBE PILE! Ce sont des bornes oranges qui ont fait leur apparition dans le quotidien des Perrotdamois(ses).
ÇA TOMBE PILE! C’est la volonté de la Ville de faciliter la vie à ses citoyens.
ÇA TOMBE PILE! C’est un pas de plus dans la protection de l’environnement.

Récupérer les piles: une pile de bonnes raisons!

OÙ SONT PLACÉES LES BORNES ORANGES?
(Hôtel de ville, Ateliers municipaux, Carrefour Notre-Dame, Bibliothèque).
Sécurité : les piles usagées ne sont pas des déchets inoffensifs, bien au contraire. Elles contiennent des métaux lourds, toxiques pour votre santé. Elles font partie des résidus domestiques dangereux (RDD) et vous devez donc en disposer de façon sécuritaire.

Diminuez le volume de déchets : chaque année, des tonnes de piles sont envoyées directement au dépotoir. En les récupérant et en les recyclant, vous permettez de diminuer le volume de déchets des sites d’enfouissement. En récupérant les piles de façon sécuritaire, vous produisez moins de déchets
à enfouir, moins de gaz à effet de serre, moins de pollution de l’air, de l’eau, etc.

Économisez les ressources naturelles de la Terre : en recyclant les composantes des piles, telles que le nickel, le cadmium, le zinc, le manganèse, le fer et le mercure, vous faites en sorte que moins de ressources naturelles sont extraites, transformées…

Prévenez la pollution de la nature : si vous n’éliminez pas correctement les piles, les métaux lourds qu’elles renferment aboutissent dans l’environnement où ils sont une importante source de pollution.

QUELLES PILES SONT ACCEPTÉES?
Tous les types de piles (rechargeables, alcalines, boutons, lithium) à l’exception des batteries de véhicules de tout genre.

QU’ARRIVE-T-IL AUX PILES RÉCUPÉRÉES?
Les piles usagées sont acheminées vers des entreprises spécialisées, qui récupèrent les divers métaux de manière sécuritaire et respectueuses de l’environnement.

BON À SAVOIR
En considérant toutes les phases du cycle de vie (extraction des matières premières, transformation, fabrication, commercialisation, utilisation et traitement en fin de vie utile), les piles rechargeables ont 30 % moins d’impact sur l’environnement que les piles jetables.

De plus, elles représentent une importante économie d’argent puisqu’elles peuvent être utilisées jusqu’à une centaine de fois.

Adoptez les piles rechargeables!
[/toggle]

[toggle title= »Nouvel outil pour économiser de l’eau » style= »fancy »]
La Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec (FIHOQ) vient de mettre en ligne un nouveau site visant à fournir aux professionnels de l’horticulture ornementale et aux jardiniers amateurs de l’information et des données qui leur permettent de jardiner dans le respect de l’environnement.

Sur le site Web suivant, les municipalités trouveront des renseignements qui leur seront utiles pour mieux comprendre et mieux intervenir dans le dossier de l’arrosage des aménagements paysagers.

Cet outil, mis à la disposition du grand public, a été réalisé en association avec le RÉSEAU environnement et s’inscrit dans la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable dévoilée récemment par le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire.
[/toggle]