Hausse de taxes de 2 % et maintien de la tarification

Le 15 décembre dernier, dans le cadre d’une séance extraordinaire diffusée en direct sur la page FB de la Ville de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, le conseil municipal a adopté le budget pour l’année 2021 comprenant une hausse de taxes de 2 % et aucune augmentation de tarification pour les divers services rendus (collectes des poubelles, des matières recyclables et des résidus alimentaires, traitement de l’eau). Cette hausse qui correspond à l’Indice des prix à la consommation (IPC) annuel moyen au Canada permettra à la Ville de faire face aux coûts toujours à la hausse de la vie municipale.

En cette année si particulière, le marché immobilier est demeuré vigoureux, et les revenus ont été maintenus. Par contre, de nouvelles dépenses en lien avec la pandémie ont dû être faites et des événements ont été annulés. « Cette pandémie a profondément bouleversé nos vies et nous a obligés à nous adapter. À l’échelle municipale, toute l’équipe a travaillé très fort à offrir des services et des activités dans le respect des règles et de notre capacité de payer, pour prendre soin de notre monde », indique Danie Deschênes, mairesse de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot.

Suite à un exercice de planification rigoureux, les dépenses de différents services de la Ville sont restées stables dans le Budget 2021. « La Ville doit toutefois faire face à des hausses de quotes-parts de la Sûreté du Québec et de la MRC de Vaudreuil-Soulanges, respectivement de 15 % et 31 % », explique Mme Deschênes. La Ville doit également prévoir des fonds pour la tenue de l’élection municipale qui aura lieu en novembre 2021.

Aucune hausse de tarification n’est prévue au budget, et ce, malgré une augmentation substantielle des coûts d’enfouissement des ordures ménagères découlant d’une décision gouvernementale. Pour réduire l’impact de cette hausse sur les finances de la Ville, le conseil espère que les Perrotdamoises et Perrotdamois continueront leurs efforts de réduction des déchets voués à l’enfouissement en participant toujours plus aux collectes de résidus alimentaires, de matières recyclables et de résidus verts.

Malgré cette hausse de taxes, les résidentes et résidents de Notre-Dame continuent de profiter du taux de taxation le plus bas des villes de l’île Perrot et parmi les plus bas dans Vaudreuil-Soulanges.

Conclusion de l’exercice de préparation budgétaire 

L’exercice de préparation budgétaire 2021 révèle que les finances de la Ville de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot sont saines. À la lumière des indicateurs de santé financière tels que les charges nettes et l’endettement total net à long terme par unité d’évaluation, la Ville reste dans une position plus qu’enviable comparativement aux villes de la MRC de Vaudreuil-Soulanges et même de l’ensemble du Québec. Cette situation avantageuse est notamment attribuable à la stratégie du conseil de créer des fonds dédiés à des projets particuliers, comme les infrastructures municipales et la caserne incendie. Ces fonds et réserves totalisent plus de 5 M $. L’exercice de préparation budgétaire tient compte de l’augmentation du coût de la vie et des hausses régulières et substantielles des dépenses non contrôlées par la Ville, notamment la quote-part de la MRC dont la hausse est attribuable en partie au coût de la révision du rôle foncier, et du coût de l’organisation de l’élection municipale en 2021. Dans ce contexte, le conseil doit prévoir les sommes nécessaires pour faire face à ces dépenses et également poursuivre l’entretien nécessaire des infrastructures municipales, continuer à offrir le niveau de services auquel les Perrotdamoises et Perrotdamois sont habitués et réaliser des projets structurants pour la Ville de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot. Pour une maison moyenne d’une valeur de 365 000 $, la hausse du taux de taxation se traduira par une augmentation du compte de taxes de 49 $ en 2021.